Prévention et sécurité des enfants à la ferme

La ferme, loin d’être un jeu d’enfant

L’agriculture est le plus beau métier du monde, mais il comporte une multitude de dangers. Dans d’autres industries, la plupart des victimes d’accidents sont des travailleurs de 18 à 65 ans. Le milieu agricole est unique en ce sens que les enfants subissent un nombre appréciable de blessures graves reliées au travail. C’est dû, en partie, au fait que les fermes ne sont pas seulement des lieux de travail, mais aussi des endroits où des personnes vivent, jouent et participent aux activités récréatives.

C’est pourquoi, en 2001, les Agricultrices du Québec (AQ) réalisent la pancarte Attention à nos enfants pour sensibiliser les conducteurs de véhicules circulant dans les chemins privés menant aux résidences et aux bâtiments de ferme à rouler plus lentement. Cette initiative a gagné le premier prix de prévention au concours provincial de l’UPA cette même année.

Depuis l’automne 2005, les AQ offrent aussi une deuxième pancarte Danger gardez cette porte fermée. Conçue initialement pour prévenir tout accident pouvant survenir près des fosses à fumier, elle peut être utilisée dans un contexte plus « urbain » (piscine, cabanon ou pour toute enceinte représentant un risque d’accident). Dans le cadre du concours Initiatives de prévention à la ferme, cette pancarte a remporté une médaille d’or pour la fédération affiliée, dans la catégorie prix CSST, à l’UPA.

Des interventions de nature éducative, comme Sécurijours qui utilisent des approches interactives réalisées sur terrain, sont de bons moyens pour sensibiliser les enfants à leur environnement. Les syndicats d’agricultrices de plusieurs régions participent à l’organisation de la plupart des Sécurijours.

Au Canada, cinq enfants décèdent sur des entreprises agricoles chaque année dont 80 % sont des garçons. Parmi ceux-ci, 72 % sont les enfants des propriétaires et 36 % d’entre-deux ont moins de 6 ans. Les deux principales raisons recensées sont liées à l’écrasement ou le renversement par de la machinerie lourde (42 %) ou par noyade (17 %).

Aujourd’hui

Les Agricultrices du Québec travaillent en collaboration avec la CNESST et l’Union sur la réécriture d’un guide de prévention concernant la sécurité des enfants à la ferme.
L’organisation fait toujours la promotion des affiches de prévention à la ferme.

<= retour aux gains
ici